Miniatures de vidéo YT (2)

Le facteur limitant

Les classements finaux sont officiellement sortis !

J’espère que vous avez le classement que vous visiez malgré l’intermittence de la compétition pour cette saison 2019-2021

Et si ce n’est pas le cas, voyez ça comme un défi à relever : trouver ou retrouver le classement qui vous intéresse.

C’est d’ailleurs un point qui m’intéresse : quel est votre classement actuel et quel est votre objectif pour la saison ? Dites moi tout ça dans les commentaires. Au passage, cliquez sur pouce bleu et abonnez-vous avant de revenir à la vidéo.

Perso, je suis actuellement 15/2 et je vise le classement 15/1 avant la fin de saison parce que je sens que j’ai encore une marge de progression.

Mais comment progresser ? Qu’est-ce qu’il faut travailler ? C’est le sujet de cet article !

Pour monter en classement, il faut… gagner des matchs

meme homme surpris
Oh vraiment ?

Et pour ça, il faut performer sur le terrain.

Vous avez peut être déjà entendu parler des facteurs de la performance, parfois appelé « piliers de la performance ».

Il y a d’abord la Technique.
La qualité et la précision de vos gestes, la variété de vos coups, votre capacité d’enchaînement et de répétition

Ensuite la Tactique.
Ça c’est votre capacité d’analyse en temps réel sur le terrain, votre capacité à mettre en place une stratégie adaptée, votre gestion des ressources, en terme de temps, de score et de ressources physiques. Ça comprend également une connaissance pointue des règles du jeu.

Viens le facteur Physique.
Avec d’un côté les capacités énergétiques et cardio-vasculaire, pour l’endurance et la résistance ; et de l’autre les capacités musculaires pour l’explosivité, la puissance et la souplesse.

Et le facteur Mental.
La confiance en soi, la motivation, la gestion du stress, la capacité à se concentrer ou à se dépasser

Il reste 2 facteurs auxquels on pense moins. Le facteur Social.
La relation que vous avez avec votre coach, la dynamique de votre groupe d’entraînement mais aussi votre situation professionnelle, familiale ou amoureuse. Je mets également là-dedans votre hygiène de vie de manière générale

Et un facteur qu’on écarte assez vite : le facteur Chance.
Au tennis, ça se traduit par les conditions météos de vos matchs mais aussi par le niveau de vos adversaires au moment de la création des tableaux d’un tournoi. Peut-être que votre premier tour sera contre un quelqu’un de votre classement alors qu’un autre joueur commencera en contre et sera plus facilement en confiance. Ce facteur comprend aussi les erreurs d’arbitrage ou les éventuelles blessures ou abandons de vos adversaires.

joueur de tennis qui glisse
La chance c'est aussi un adversaire qui glisse...

À noter que les 2 derniers, Social et Chance, sont plutôt des facteurs de non-performances que de performances.

C’est pas parce que tout va bien au boulot que vous allez gagner un match. Mais si ça se passe mal au travail, vos problèmes professionnels peuvent vous revenir en tête pendant la partie et vous déconcentrer, vous menant à une contre-perf’

Bon ok mais on peut difficilement travailler sur tous les sujets en même temps.

En effet, il est compliqué de progresser sur 4 piliers principaux en même temps. La seule solution serait éventuellement de consacrer tout son temps au tennis et de découper sa semaine pour couvrir tous les sujets. Mais même comme ça, je ne suis pas sûr que ce soit efficace. Alors la question c’est : Qu’est-ce que j’ai besoin de travailler, là maintenant ?

Pour ça , il faut connaitre votre facteur limitant.
Votre facteur limitant c’est la partie de votre jeu qui limite votre performance.

Dans une usine, la production va au rythme de la machine la plus lente. Dans votre jeu, c’est le même principe. On peut comparer votre jeu avec un tonneau, chaque planche du tonneau est un facteur de performance. Plus la planche est longue, plus vous maîtrisez le facteur en question.

Ok disons que j'ai la technique d'un niveau 30, la tactique 30/1, le physique 30/1 aussi mais le mental d'un niveau 30/4, je stresse beaucoup quand je commence un match et je m'énerve à la moindre faute. Je précise que c'est un exemple.

Dans ce cas, quand vous allez remplir le tonneau, que vous gagnez des points pour votre classement en faisant des matchs, vous allez pouvoir remplir jusqu’à la planche la plus courte. Après ça, le tonneau va déborder.

Je pourrais gagner jusqu'à 30/4 parce que tous mes facteurs sont à ce niveau.Pour les matchs plus difficile, mon mental va me freiner, j'aurai du mal à encaisser la pression.

Attention, ce n’est pas une science exacte. L’image du tonneau n’est pas parfaite. Vous pouvez par exemple compenser une technique moyenne avec un physique d’enfer. Vous pouvez être calme de manière générale et dégoupiller exceptionnellement sur un match.
Le facteur limitant est un concept global à comprendre…

Personnellement, voilà où j’en suis.

J’ai passé la saison dernière à me former sur la préparation mentale. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus au clair avec ma pratique du tennis et ma motivation. Je continue à me former sur l’aspect tactique, notamment en incluant la statistique dans mes analyses de match. Je corrige ma technique en prenant des cours collectifs .

Mon point noir actuellement, c’est le physique. Je tiens sans problème en terme d’endurance. Je peux jouer des matchs de plus de 2h sans problème majeur. Le problème il est sur le côté explosif et sur le souffle. Si un échange est intense, je vais mettre plusieurs minutes pour récupérer mon souffle

Pour palier à ça, il n’y a pas vraiment de secret : il faut que je motive à faire des séances de préparation physique. Il faut qu’à l’entraînement, je pousse mon organisme dans ses retranchements pour qu’il s’habitue petit à petit à un rythme élevé.

La plus grosse difficulté, c’est de trouver la motivation pour ça. Autant j’ai aucun problème à mettre plus d’intensité sur un entraînement, autant la prépa physique ne me fait pas rêver… du tout. Pour être motivé, il faut que je prenne du plaisir et pour ça j’ai besoin… de jouer. J’ai besoin que la séance soit ludique. Mais pour le moment, je n’ai trouvé aucun plaisir à la prépa physique.

pikachu triste
Quand je comprends que ma seule option c'est la prépa physique

Et vous alors ? Quel est votre facteur limitant ? Reprenez votre commentaire du début de vidéo et dites-moi ce qui vous freine dans votre progression.

Ça peut être la technique, la tactique, le physique, le mental…

Ou le buget !
Bah oui, comment tu veux progresser si ta raquette date des années 80, à l’époque où c’était normal qu’elles pèsent plus de 400 grammes !

Alors aujourd’hui, je vous parle de GoMyPartner.

GoMyPartner est une appli de cashback qui vous permet de financer vous équipement sportif ou votre licence.

En gros, vous faites vos achats habituels dans une de leurs 3500 boutiques partenaires, comme Leclerc ou Carrefour City. Sauf qu’au lieu de jeter bêtement le ticket de caisse dans la poubelle jaune comme n’importe qui, vous le scannez sur l’application et la boutique remplit votre cagnotte.

Comme pour vous dire : merci d’avoir fait tes courses chez moi.

À partir de 30€ de votre cagnotte, vous pouvez soit soit vous faire rembourser un achat sportif, comme votre nouvelle raquette, bien plus adaptée à votre style de jeu, soit vous faire virer la cagnotte directement sur votre compte bancaire…

Alors pourquoi je vous en parle aujourd’hui ?
Parce que je trouve que le cout de l’équipement, surtout dans le tennis, c’est pas donné. Et que s’il y a moyen de payer un peu moins cher des chaussures que je lime au bout de 6 mois… Bah pourquoi pas en profiter ?

Et surtout, en ce moment, GoMyPartner propose une opération spéciale jusqu’à la fin du mois en remboursant 10€ sur simple présentation de votre licence. Vous envoyez une photo de votre licence, votre cagnotte est créditée de 10€.

Alors foncez découvrir GoMyPartner en cliquant sur le lien suivant : https://gomypartner.app.link/TennisTempete

Tu rates trop souvent tes points importants ? Tu te mets la pression à cause du score ?
Découvres les 5 clés pour gagner plus régulièrement les points à enjeu et remporter plus de matchs.

La publication a un commentaire

  1. Jean-Luc

    Je pratique très peu le tennis, mais je suis plus du genre à voir les tournois. Toutefois, il semble que malgré cela, je sois très doué. Il est vrai que le facteur mental est quelque chose de très important. Personnellement, je pense que dans toute compétition, il faut avoir un mental d’acier pour ne pas succomber.

Laisser un commentaire